Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                           

null

Le Murmonde
de Serge Kribus

Création TRAC
un stage de réalisation 2009 
DDJS de Vaucluse

Mise en scène Vincent Siano
Création Musicale : Bernard Mathieu

 

Découvrez le film de présentation publié sur ventouxtv.com 

 

Télécharger la plaquette de présentation

Album Photo

Accédez à la fiche technique (en cours)


Emmanuel Drap : Momo

Daniel Giusiano : le père, Nounours, Zorro, la sorcière

Bernard Mathieu : Cochise, l'homme-orchestre

 

" Ce qui m'énerve, mais vraiment ça ménerve très fort, c'est que , quand on est petit, on passe pour des cons. On nous croit pas. Vous pouvez criez, hurler, ça sert à rien. Vous pouvez vous rouler par terre, ça change rien, des fois, c'est même pire. On vous croit pas. C'est comme ça. Et quand on est petit, on a intérêt à comprendre ça assez vite sinon on se ruine la santé."

"Mesdames, messieurs, chers vieux," bienvenue dans la chambre de Maurice. Cet enfant, peut-être moins jeune qu'il ne veut vous le faire croire, vous invite à sa conférence : en nous parlant de l'enfance, le petit Momo devient son propre sujet. Il nous livre son expérience du terrain, en toute simplicité, dans sa vie de tous les jours. A travers la candeur de ses mots, se profile déjà la maturité d'une réflexion adulte sur la vie. Dans la plus profonde sincérité, il veut vous parler de ce qu'il connait, de ce qu'il vit et de ce qu'il ressent. C'est sa vision du monde: son monde et le monde des adultes, sa relation avec lui, réelle ou imaginaire. Sa conférence devient confidence.

Les mots jaillissent, dans la sève et la vigueur de sa jeunesse. Il nous crie sa révolte, son incompréhension, son désir de vivre et de découvrir, plus fort que tout. Il pose un regard plein d'humour et de sagesse sur la vie. La discrète présence de son père est indispensable, bien que pénible et douloureuse pour l'enfant se confrontant à l'adulte qui semble ne pas le comprendre. "Tu parles à des murs, Momo, il n'y a personne dans ta chambre." Mais pour Momo, sa conférence est très sérieuse, son public existe car... vous êtes là.

Bonheur incommensurable du jeu dans le jeu, l'enfant est le premier des comédiens, se glissant avec délice dans la peau d'un autre et inventant son propre univers. En laissant libre cours à son rêve, Momo croisera Cochise, fameux chef indien avec qui il voudra "se virevolter" pour libérer les enfants, mais aussi une sorcière menaçante et la douceur réconfortante de son nounours. Son monde, c'est son mur, il lui murmure tous ses secrets, tous ses désirs, tous ses chagrins... Laissez donc le petit Momo simplement se livrer à vous selon ce qu'il est: un enfant, cet "animal préhistorique" que vous voulez dresser sans comprendre, qui vous fait peur, mais duquel vous descendez, que vous le vouliez ou non...
Emmanuel Drap


NOTE DE MISE EN SCÈNE

L'acte théâtral peut simplement se définir par la rencontre d'un texte et d'un acteur dans un espace sous le regard du spectateur. C'est à peu près ce pari "minimaliste" que nous prenons avec la mise en scène de la pièce de Serge Kribus : Le Murmonde. Mais de fait, l'ensemble de l'espace théâtral (lieux scéniques et salle) est repensé dans une structure originale, baptisée "théâtr'oeuf" ! Tout un travail d'équipe, des techniciens aux comédiens, est mis en oeuvre pour favoriser ce "théâtre d'enchantement" dont nous rêvons tant.
Nous avons donc 

Entre la candeur de son jeune âge et la maturité d'une réflexion adulte sur la vie, Maurice dit Momo se livre à son public imaginaire -  et pourtant vous êtes bien là ! - dans une conférence touchante et juste qui réveille en chacun de nous l'enfant qu'il a été et le parent qu'il est ou pourrait être...un texte d'une grande sensibilité, un propos fort, porteur de sens et d'imaginaires, qui concerne cette période de la vie, à la fois fragile et omnipotente, ce temps incertain de l'enfance en métamorphose. Et nous allons le faire résonner dans ce nouvel espace qui suggère des esthétiques particulières dans un rapport de proximité avec le public, un partage intime de l'expérience théâtrale, au coeur du sensible commun. Dans cet "astronef" de la culture, tous les éléments sont rassemblés : la musique, la scénographie, la lumière... et le jeu : ce moment de magie qui nous fait balancer entre réalité et illusion, grâce aux passeurs de mots et de rêves que sont les comédiens. Une invitation au voyage dans l’intimité du jeu relationnel !

Vincent Siano


LE STAGE DE RÉALISATION 2009

Le sens d'un stage de réalisation ? On pourrait le définir comme une aventure culturelle, une "formation-action", un savoir-raconter ensemble, inhérent à l'histoire de l'éducation populaire, qui depuis la Libération stimule la démocratisation culturelle et l'engagement citoyen dans son rapport à l'art. C'est à la fois un temps d'apprentissage des techniques d'expression, une formation aux métiers du spectacle, et un temps de partage d'expériences humaines, de réflexions individuelles ou collectives sur les voies de la créativité.

C'est une façon d'enchanter le quotidien par la pratique du jeu et de l'art, en sollicitant le lien social et le sensible commun quels que soient les âges, les origines, ou les niveaux de pratique. Un stage de réalisation, c'est une ouverture aux autres et au monde des possibles, c'est peut-être donner du sens à l'agir ensemble concrètement, par la chair, la parole et l'imaginaire, pour un divertissement fait de poésie et de fantaisie.
Quels liens entre "pédagogique" et "artistique" ? Le stage de réalisation 2009 aura comme thème de réflexion la mise en résonance de l’acte pédagogique avec l’acte artistique, et d’envisager ainsi le rapport de l’art avec l’éducation, à travers la création de deux œuvres: Le Murmonde de Serge Kribus et Le carnaval des animaux d’après Camille de Saint Saëns, et leur diffusion auprès du jeune public ou, plutôt, d’un public "familial". Ce stage de réalisation est dirigé par Vincent Siano, conseiller technique et pédagogique à la DDJS de Vaucluse, en partenariat avec le Pôle de développement culturel de Vaison-Rasteau.

Tag(s) : #Répertoire Théâtral

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :