Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si l’olivier m’était conté, ou plutôt si l’olivier était conteur, que nous conterait-il de lui, de ses racines, de ses fruits, de ses huiles, de ses origines de l’Himalaya à la Méditerranée, de son compagnonnage avec l’histoire de l’humanité ?
Si les oliviers s’assemblaient, du haut de leur grand âge, du sommet de leur sagesse, du cœur de leur sensibilité que nous raconteraient-ils de leur perception du monde, de leur relation ancestrale avec les hommes, de leur jugement sur les comportements humain d’aujourd’hui ?


Les équipes du Trac, Théâtre rural d’animation culturelle, et de l’Université populaire rurale ont choisi la thématique de l’olivier, arbre mythique dans de nombreuses civilisations, pour mettre en chantier une création théâtrale et musicale, afin de la diffuser ensuite dans les villages et les campagnes.
À travers ce conte philosophique, la parole de l’olivier, renforcée par l’art de la scène, personnage, masques, marionnettes, objets, musiques, chants, noue le dialogue avec les hommes. Au-delà d’une simple nostalgie de la ruralité d’autrefois, notre propos témoigne de certains reflets de l’aventure humaine, grâce à l’illusion poétique !
Comme si l’âme de l’arbre parlait à celle de l’homme.
Comme si, avec les anciens de l’Antiquité ou d’autres civilisations, on se surprenait à croire aux liens magiques et surnaturels entre l’homme et la nature.
À tel point « que l’on peut se demander si l’être de chair n’est pas seulement l’incarnation provisoire, sous forme d’humain, de l’esprit de l’arbre » - Jacques Brosse

« Par - delà nature et culture »

« Il me semble depuis très longtemps que la destruction de l’environnement, et pas seulement la déforestation ou le réchauffement climatique, la dévastation de notre univers de vie et de notre rapport au monde, vient de ce que nous traitons les éléments naturels comme des choses séparées les unes des autres et aussi comme des objets, qui n’ont donc pas leur mot à dire. Arrêtons de voir les choses selon notre modèle à nous : culture ou société d’un côté, nature ou environnement de l’autre. Je voudrais que chacun d’entre nous se pose des questions sur sa position dans le monde et ne la considère pas comme acquise. Le point important, c’est l’idée d’une interdépendance entre nature et culture, entre humains et non-humains ». - Philippe Descola Magazine « Philosophie » n°2 juin-juillet 2006

De l’olive à l’huile !
Ou l’aventure de « l’olivette » du temps passé

Dans l’antiquité grecque les olives étaient broyées sous les pas dansés des « kroupetzaï », sandales de bois.
Cette joyeuse « transe » a laissé la place au « trapetum », broyeur romain, puis aux crissements des noyaux piégés entre la meule dormante et la meule tournante dans les « moulins des sang » quand l’animal a remplacé la force de l’homme.
Plus tard, l’énergie de l’eau a mis en mouvement l’immense meule.
A chaque passage, le fruit devient pâte, et de cette première « passe » déjà suite un doux filet d’or.
De la pâte recueillie, on farcit les précieux « scourtins », galettes de paille empilées sous le pressoir. Le liquide en cascades s’écoule sous la maie, dalle qui dans sa rigole récupère le tout.
D’une passe à l’autre se classent les huiles, de celle « extra vierge » à celle de la basse extraction des enfers !!!
Autrefois dans les moulins, avant l’invention des centrifugeuses, l’homme providentiel prélevait l’huile noble, le pur jus de fruit dont l’odeur dispense de lire « l’Iliade et l’Odyssée », nous dit Giono, d’un coup de poignet vif dans sa feuille magique, au dessus des « margines » dans les bacs de décantation.
Une fois recueillie dans l’écuelle plate, l’huile épurée était versée dans les jarres d’argile ou les estagnons de zinc.


Le spectacle

Prologue: la déesse Athéna
1ère partie : dialogue d'Aglandaou et Verdalin (deux oliviers rescapés de 1956)
Intermède : "Olïpître au supermarché"
2ème partie : L'assemblée des oliviers, aujourd'hui



L’équipe


Texte et mise en scène : Vincent Siano

Distribution (comédiens, musiciens, chanteurs, marionnettistes…)

Philippe Bolton
,  Elisabeth Meunier, Benoît Miaule, Damien Toumi

Musique (Compositions et arrangements)
Philippe Bolton, Elisabeth Meunier

Scénographie : (Conception, décor, costumes, éclairages) :
Christine Fabreguettes, Myriam Philly

Eléments de scénographie et exposition conçus à l’occasion d’un stage de réalisation du Ministère de la Jeunesse et des Sports proposé par l’APRECA – Avignon, avec la participation de :
Bernard Anfant, Bareille Pascale, Youri Casazza, Sylvie Couderc, Stéphanie Deye, Sandrine Gauden, Fabienne Leriche, Jean-Denis Mathias, Éric Poveda, Julien Rodde.

Régie lumière et technique :
Mathieu Charasson, Thibault Maillet

Coordination de l’Université Populaire Rurale de Mormoiron :
Pier Angelo Coggiola

Coordination Trac : Muriel Badie

Remerciements à :
Joseph Pacini pour ses apports précieux : ses poèmes, ses textes et sa connaissance de l’olivier. Paul Peyre pour ses traductions en langue provençale. Aux associations, aux stagiaires, aux professionnels de l’oléiculture qui nous ont accompagné dans cette démarche.

L’action du Trac est soutenu par : le Conseil Général de Vaucluse, la Commune de Beaumes de Venise
Ce projet sur l’olivier a reçu la précieuse aide de la Communauté Européenne (Projet Leader +) et le soutien de la Chambre d’Agriculture de Vaucluse

Résumé de l’action Culturelle sur l’Olivier
La Création de « l’assemblée des oliviers » est le 3ème volet d’une action d’éducation populaire concertée, par le développement rural.

1) « L’Olivier : poèmes et musiques » (Animations, veillées et échanges à partir de lecture)

2) Sensibilisation et formation de divers publics au thème de l’olivier (stage d’écriture, de théâtre, de scénographie…)

Bibliographie
  • Mario RIGONI STERN Arbres en liberté – La fosse aux ours
  • Jacques BONNADIER Cantate de l’huile d’olive – A. BARTHELEMY
  • Jacques BONNADIER, Joseph PACINI Fleurs d’oliviers - A. BARTHELEMY
  • Jacques BROSSE Mythologie des arbres – Petite Bibliothèque PAYOT
  • Robert LEDROLE Les mots de l’olivier – ÉDISUD
  • Stéphane MOREAUX L’olivier – ACTES SUD
  • Marie-Claire AMOURETTI, Georges COMET Le livre de l’olivier – ÉDISUD
  • Gérard ROSSINI Mémoires de l’olivier - Équinoxe
Retour à l' accueil
Dates et lieux
Tag(s) : #Répertoire Théâtral

Partager cet article

Repost 0