Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Entrez au coeur du nouvel espace scénique du TRAC :

                                          panorama-Carnaval-Off-2009.jpg

  le Théâtr'Oeuf

Pensé par Vincent Siano, conçu par les Ateliers du Regard (Patrick Roux), le dispositif scénique ovoïde place le spectateur au coeur de l'éphémère théâtral.

Le public a pu découvrir leThéâtr'Oeuf  à la salle Fracasse de Beaumes de Venise en avril 2009 puis en mai à Séguret  & Vaison la Romaine, et enfin à l'école Pouzaraque d'Avignon où il a séjourné durant le Festival Off , intégré au projet "l'école du spectateur", où le TRAC présentait les deux créations 2009, et partageait l'espace scénique si particulier avec d'autres troupes...  

De retour à la salle Fracasse  

de Beaumes de Venise

depuis Pâques 2010,

il est outil de création à part entière

expérience frissonnante  pour les comédiens

 & sensation nouvelle pour le spectateur... 

 

theatre-oeuf2-057.jpg       P1020946

Informations techniques et conditions sur demande 

A vocation itinérante, l'espace scénique Théâtr'oeuf nécessite un dégagement de 14 mètres par 15 pour être installé , ainsi qu'une surface plane, en extérieur comme en intérieur. Prévoir unP1020950 minimum de 3 jours (montage/repréP1020760sentations/démontage)


   P1010862.jpg"Le Murmonde", création2009,première du genre à prendre place dans l'espace scénique ovoïde.

 

Créations travaillées et pensées dans l'espace scénique : 

Le Murmonde, 2009

Le Serpent d'Etoiles, 2010

Les Justes, 2010

 

Le Théâtr'oeuf 

 

  Le « théâtr’œuf », qu’est-ce que c’est ? 

Aux tous premiers temps, un bateleur, un troubadour s’est arrêté sur la place du village. Il a repoussé les poules et les chèvres du pied, il a levé les bras pour attirer les gens autour de lui. Et les gens se sont approchés, ils l’ont encerclé. Et quand la coquille des corps, des yeux, des oreilles et des rires s’est refermée sur lui, le premier comédien a raconté son histoire : quand le comédien est clôt, le conte éclot.

L’œuf, c’est la forme naturelle du rassemblement, c’est le cercle improvisé, c’est le fragile qui résiste, c’est la vie en gestation.

L’œuf, c’est un cœur jaune soleil auquel se nourrit un public blanc d’écoute

...

L’œuf, c’est l’origine du théâtre et c’est le premier risque : le public est devant, derrière, sur chaque côté et le comédien doit jouer devant, derrière, sur chaque côté. Il joue de tout son corps, de toute son âme car il n’est plus protégé.

L’œuf, c’est une coquille de fragilité.

L’œuf, c’est aussi le public qui voit le public, devant, sur chaque côté. Ca n’est plus un spectacle et chacun dans son coin, c’est une rencontre, c’est un village recrée.

Aux tous premiers temps, un bateleur, un troubadour s’est arrêté sur la place du village. Il a crée le premier « théâtr’œuf ».

Aujourd’hui, le TRAC continue l’histoire de l’homme, du théâtre, d’un village, d’une rencontre. Le TRAC renoue avec le « théâtr’œuf » des origines.

C’est ça, le « théâtr’œuf, c’est juste l’histoire qui continue, et l’homme qui se retrouve..................Luc

RETOUR ACCUEIL

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :